La recherche clinique : comment cela fonctionne?

Nous vous présentions, mi-décembre 2019, une infographie sur les premiers résultats de l’étude clinique sur notre solution eNephro. Cette étude rentre dans le cadre d’une « Recherche Clinique ». Mais qu’est-ce qu’une recherche clinique ?

La recherche est un ensemble d’actions qui a pour but d’améliorer et d’augmenter l’état des connaissances dans un domaine scientifique, deux grands types de recherche existent : la recherche fondamentale et la recherche appliquée.

La recherche clinique, recherche appliquée par définition, s’applique aux vivants.

Les avancées de la médecine, et donc de diminution de la mortalité, sont directement liées aux introductions de nouvelles méthodes de diagnostiques, de nouveaux traitements plus innovants et plus efficaces. Les connaissances physiopathologiques progressent également. Ces avancées sont à mettre à l’actif de la recherche quelle soit fondamentale et/ou clinique.

Ces progrès, qu’ils soient thérapeutiques ou techniques ne peuvent être proposés avant d’avoir fait la preuve d’une efficacité clinique et d’une tolérance acceptable pour le patient. La recherche clinique a comme objectif la validation de ces progrès, en effet, l’observation de l’évolution satisfaisante de quelques patients ne démontre pas l’efficacité. Ainsi, La recherche clinique est mise en œuvre à la fois par les institutions mais également le monde industriel.

Quel que soit l’avancée, technique ou thérapeutique, elle nécessite en premier lieu une longue phase expérimentale de développement (recherche préclinique), dans un second temps ces progrès vont être évalués chez l’homme, dans des conditions rigoureuses de sécurité, qualité, et d’éthique (recherche clinique).

Plusieurs types d’études permettent de se confronter à la réalité : ce sont :

  • d’une part les Études observationnelles = photo (Cohorte, cas-témoins, série de cas, écologique, longitudinale)
  • d’autre part les Études Interventionnelles où une intervention est évaluée, qui ont une plus grande validité que les études observationnelles (exemple eNephro)

La validité des études interventionnelles est plus grande car elles permettent de se situer dans un environnement où une intervention (médicament, dispositif médical, prise en charge) va être évaluée tout en garantissant une affectation au hasard (randomisation) des patients dans le groupe d’intervention ou le groupe témoin (sans intervention) et le minimum de biais pouvant parasiter l’évaluation.

eNephro est l’exemple type de ce long processus :

  • un outil que l’on juge intéressant
  • la nécessité de valider cet outil
  • une étude randomisée contrôlée avec deux groupes de patients : un télé suivi et un contrôle
  • des résultats validant cet outil notamment pour les patients transplantés rénaux

Rédigé par David Laplaud

Vous souhaitez en savoir plus sur l’étude concernant notre dispositif pour la prise en charge de la Maladie Rénale Chronique, eNephro ?
By |2020-06-25T10:14:47+02:00juin 25th, 2020|